Rechercher

Piazza dei Signori à Padoue : une visite incontournable dans la ville de Padoue

Padoue, ville aux origines anciennes entre histoire et légende, siège de l'une des universités les plus anciennes, est aujourd'hui l'une des villes les plus importantes de la Vénétie, l'une des destinations touristiques les plus populaires d'Italie, notamment pour les pèlerins du monde entier qui visitent la basilique de Saint-Antoine, patron de la ville.



Padoue est située à quelques pas de la ville de Venise (connue comme la Sérénissime) et de nombreux touristes choisissent de visiter la ville lors d'une excursion d'une journée depuis Venise.


Dans cet article, nous vous parlons de la Piazza dei Signori, le centre et le cœur battant de la ville et l'un des sites incontournables de la ville de Padoue.


La Piazza dei Signori à Padoue


La Piazza dei Signori, l'une des principales places de Padoue, doit sa célébrité au Palazzo Capitanio et à sa célèbre tour de l'horloge, mais aussi au fait qu'elle est l'un des principaux pôles de la vie de Padoue dans le centre historique.


La Piazza dei Signori est l'une des principales places du centre historique de Padoue et l'un des lieux de rencontre et de vie les plus importants de toute la ville : s'y promener, si bien sur la Piazza delle Erbe ou la Piazza della Frutta, signifie vivre la véritable vie quotidienne de la ville, pendant la journée mais aussi le soir, lorsque, surtout au printemps, elle devient l'un des principaux centres de la vie nocturne padouane.


La Piazza dei Signori doit son nom au fait que le Palazzo della Signoria s'y trouvait autrefois et son histoire englobe celle de Padoue : d'abord appelée place de la "Désolation" pour les ruines des bâtiments que les factions opposées s'étaient détruites, puis place des "triomphes" pour les fêtes somptueuses qui y étaient célébrées, la place fut également le théâtre de l'appel aux armes du père Alessandro Gavazzi pour libérer la Vénétie de la domination autrichienne en 1848.

La place est enfermée, sur les deux grands côtés, entre deux rangées de maisons à arcades ; elle est également délimitée par l'église de Saint Clémente et le Palazzo Capitanio et en la traversant on atteint une autre belle place padouane : Piazza Capitaniato.


L'église de Saint Clemente sur la Piazza dei Signori

L'église de Saint Clémente, qui date de 1190, est habilement intégrée aux maisons environnantes ; elle se dresse, non par hasard, au centre des places principales, et sa façade a été réalisée lors d'un projet de restructuration que la République de la Sérénissime a conçu pour la Piazza dei Signori ; cette façade comprend actuellement quelques pilastres et un grand tympan avec les statues de Saint Clémente, Sainte Giustine et Saint Daniele. En revanche, l'intérieur est constitué d'une seule nef avec une abside carrée et des autels latéraux, dont deux sont dédiés aux "orési" (orfèvres) et aux "casolini" (vendeurs de fromage et de spécialités fromagères).


Sur le côté opposé, vous pourrez admirer le fantastique Palazzo del Capitanio, l'ancienne résidence de l'un des deux capitaines vénitiens de la ville. L'édifice est divisé par une ancienne tour surmontée d'un tambour de forme octogonale, qui supporte une coupole faite de plaques de plomb ; les principales modifications qui ont rendu l'édifice - construit sur la zone de l'ancienne Reggia dei Carraresi - tel que nous le voyons, ont été effectuées entre 1426 et 1430, lorsque Giorgio da Treviso l'a décoré de peintures et a procédé à la dorure du cadran et du lion ailé de l'horloge.


La tour de l'horloge de Padoue

Seule la tour de l'horloge mérite une mention spéciale. En effet, en 1532, Giovanni Maria Falconetto fut chargé de redessiner la façade qui, suivant les canons du XVIe siècle, fut redessinée en forme d'arc de triomphe rond. Le monument qui mène à la Piazza Capitaniato, construit en pierre d'Istrie, se compose de quatre colonnes doriques avec deux Victoires ailées à l'intérieur ; un peu plus haut, sur l'attique, se trouve un splendide Lion de Saint-Marc. Mais la principale attraction de la Tour est l'horloge astronomique, construite en 1477 par Giovanni et Giampietro delle Caldiere de Vicence qui, en se basant sur l'horloge astronomique de Giovanni Dondi, décidèrent d'en réaliser une similaire qui marquerait non seulement les heures et les minutes, mais aussi le jour, le mois, les phases de la lune et même le "lieu astrologique".

Une anecdote que les visiteurs les plus attentifs ne manqueront pas de remarquer est l'absence du signe zodiacal de la Balance sur l'horloge. Comme il n'y a pas de nouvelles officielles sur la motivation de cette "déficience", il ne reste qu'à écouter la tradition populaire selon laquelle il s'agirait d'un acte de dépit des deux fabricants envers les clients qui ne leur avaient pas payé le montant initialement convenu.

0 vue0 commentaire