Rechercher

Petit voyage glorieux en Amérique


En 1805 : Da Ponte part pour New York pour... échapper à ses créanciers londoniens.



En fait, il se rend en Amérique pour tenter de recommencer, avec sa femme et ses enfants déjà partis sur le Nouveau Continent, une vie désormais impossible à poursuivre à Vienne, où il a été impliqué dans de nombreuses affaires hasardeuses. Il tente de gagner sa vie dans le commerce du tabac et de l'alcool, dans une épicerie et une librairie, avant de devenir professeur de langue et de littérature italiennes au Columbia College de New York. C'est également aux États-Unis que Da Ponte rédige ses Mémoires, qui seront publiés en quatre volumes.


À New York, le 23 mai 1826, Da Ponte interprète Don Giovanni et c'est un triomphe. Ainsi, dès 1826, et grâce à Da Ponte, Mozart entre sur les scènes américaines. En 1833, il lève des fonds pour la création d'un opéra italien à New York et fait venir Pietro Maroncelli mais ce fut un échec.


Il meurt à New York en 1838 et reçoit des funérailles imposantes dans la cathédrale Saint Patrick sur Mulberry Street.


Homme de lettres et aventurier, ami de Casanova, il fut aussi l'introducteur et le propagateur de la langue, de la littérature et de l'opéra italiens en Amérique.

0 vue0 commentaire