Rechercher

Catherine Cornaro : la dernière reine de Chypre


L'histoire de Catherine Cornaro est étroitement liée aux souhaits de son père : l'ambitieux patricien vénitien Marco Cornaro, qui a fait don de sa fortune au roi Jean II de Chypre, puis à son fils Jacques II.


Bien sûr, ces prêts n'ont pas été consentis sans arrière-pensées. Le roi Jacques II de Chypre s'est vite rendu compte qu'il devenait compliqué de le rembourser. C'est alors que Marco Cornaro lui offre sa fille de 14 ans, Catherine.

Comme elle est encore mineure, la République de Venise adopte officiellement Catherine et en fait une pupille de la République. Le but de la manœuvre était évidemment de faire de la République l'héritier désigné par l'intermédiaire de Catherine. En d'autres termes, si Catherine avait hérité de Chypre puis était morte, Chypre aurait appartenu à Venise. À Chypre, la belle jeune fille vénitienne a rapidement trouvé sa place dans l'importante communauté vénitienne qui comprenait évidemment des membres de sa famille. Les Chypriotes l'ont appréciée et elle était globalement heureuse. La seule insatisfaction était son mari, de douze ans son aîné, qu'elle voyait à peine.

Soudain, en juin 1473, dix mois seulement après leur rencontre, le roi Jacques II meurt. Catherine Cornaro est rapidement devenue une femme de caractère, restant reine pendant 16 ans et gouvernant seule le royaume jusqu'à ce qu'elle soit contrainte par la République de Venise de céder l'île. Chypre a ensuite été vendue à la République vénitienne, comme son père et l'État l'avaient prévu... Elle est retournée à la Sérénissime, recréant sa propre cour dans la charmante ville d'Asolo.


Une journée enchanteresse, à la découverte de la cour de la reine de Chypre et de son environnement magique ?



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout