Rechercher

Casanova et Turin


Giacomo Casanova est souvent dépeint comme un Don Juan obsédé par la performance sexuelle, un dissimulateur cynique et immoral : cela confond probablement le personnage avec sa caricature.


Le parcours du voyageur vénitien a certainement brouillé les pistes : aventurier, amant de plus de cent femmes, exilé dans mille métiers, l'homme a fait de sa vie un métier.

Il dit que Turin peut offrir tout ce que l'on peut souhaiter en matière de sexe et d'amour, mais qu'étant une très petite ville, on n'est pas à l'abri des ragots, au contraire. Casanova aimait Turin, il y est allé sept fois. Son opinion de la ville est absolument flatteuse : "Tout est beau, les palais, les rues, la cour", même s'il ne néglige pas le nombre excessif de mendiants dans les ruelles. Le coureur de jupons par excellence accorde également son vote aux dames de Turin. "Elles sont toutes belles, à commencer par les duchesses de Savoie", note-t-il.

Casanova apprécie également Turin pour sa cuisine : il n'y a pas de meilleur endroit pour manger et boire que dans la capitale savoyarde. Une véritable combinaison de plaisirs de la vie, donc, qui se renforcent mutuellement, créant ce qui semble être la ville idéale pour un personnage comme Giacomo Casanova, qui devint malgré lui l'un des premiers véritables admirateurs de la ville.

Venez découvrir et admirer Turin vous aussi !




0 vue0 commentaire